fbpx
Sélectionner une page

Dans un pays cosmopolite et multilingue comme le Luxembourg, la publication sur les médias sociaux se heurte au problème de la gestion des différentes langues de publication : la majorité des Luxembourgeois parle quatre langues et le taux des résidents étrangers frôle le 50% de la population totale, alors quelle langue choisir ? 

Ce choix doit être lié à votre audience ou à la cible que vous souhaitez toucher. Il faut donc dans un premier temps faire un travail sur vos personas afin de vous aider dans le choix de la langue à utiliser dans vos posts. 

Néanmoins si votre cible est multilingue nous allons voir aujourd’hui les différentes approches possibles sur Facebook et Instagram.

Pour commencer, faisons un rapide tour sur les réseaux sociaux de plusieurs grandes marques luxembourgeoises. Nous avons sélectionné différents domaines d’activités pour une vue plus large des tendances :

La réponse est sans équivoque, le français est la langue majoritairement utilisée.

Se pose alors la question : “Devons-nous, nous aussi, rédiger nos posts uniquement en Français ?”.

Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons plusieurs solutions :

1.L’option « langue »

Sur Facebook il existe une option « langue » qui vous permet de cibler précisément l’audience de votre publication.

Facebook va alors détecter les abonnés qui ont mis comme langue le français et ceux qui ont mis l’allemand par exemple. Ainsi, quand vous écrirez une publication en français et que vous ciblez votre audience francophone à l’aide de l’option « langue », le réseau social ne l’affichera qu’à vos abonnés qui ont choisi le français.

Néanmoins cette possibilité possède de nombreux inconvénients car dans le cas d’une visite sur la page, seuls les posts dans la langue du lecteur s’affichera. Cette option peut donc « cacher » une partie des posts à votre audience qui passera à côté d’une grande partie des posts si ces derniers ne sont pas dans sa langue.

 

2. Inclure les traductions dans la même publication

De nombreuses marques publient du contenu en plusieurs langues. Cette approche fonctionne particulièrement bien si le contenu est visuel et les légendes plus informatives que directives. On peut distinguer chaque langue à l’aide d’un émoji comme le fait Supermiro par exemple !

 

3.Le post « multilingue »

Une autre option est proposée par Instagram et Facebook : la création de publications sur votre page dans plus d’une langue. Par exemple, si vous fournissez le texte en français et en anglais pour une même publication, l’anglais sera affiché pour tous les utilisateurs utilisant Facebook en anglais.

L’avantage est de rédiger son post en une seule langue et les traductions vont s’afficher automatiquement à la place du texte par défaut chez les lecteurs qui ont configuré leur compte dans une des langues proposées par le rédacteur.

Attention tout de même à ce traducteur automatique qui peut proposer une traduction très lointaine de votre texte de base, notamment avec le luxembourgeois qui est pour la plupart du temps très mal traduit. 


Bilan :

Chaque solution vue précédemment a ses avantages et ses inconvénients, à vous de choisir la solution qui sera la plus en adéquation avec vos posts et votre cible. 

Le tout est de choisir une langue et de s’y tenir pour éviter de perdre votre audience. Si vous rédigez vos posts en Luxembourgeois éviter de faire vos pub en Français au risque d’avoir des vagues de désinscriptions car l’abonné ne comprendra pas ou ne s’intéressera plus à votre contenu.  

Astuce : Si vous ne savez pas encore quelle langue choisir, nous vous conseillons de réaliser vos posts en plusieurs langues au début et d’analyser avec quelle langue vous obtenez le plus d’engagement ! 

D’autres questions ? Contactez-nous 😉